[presse] Un nouvel ami

Le nouvel album de Geneviève Casterman, premier volet de la série "La bande à Lily" !

 

 

Avis de lecteurs sur Babelio : 

"L'album s'ouvre sur le plan d'un village entouré de champs. Ce village est celui où vivent Lily et ses amis : Diane, Marguerite, Claire et Basile. C'est l'été et le groupe n'est pas au complet car Diane et Marguerite sont parties pour les vacances. Ce jour-là, ils sont rassemblés chez Claire et ne savent pas vraiment comment s'occuper. Lorsque la maman de Claire les envoie jouer dehors, ils tombent sur un énorme chien sale, boiteux, plutôt affectueux et non identifié. Voilà de quoi occuper la journée. L'animal a besoin de soin et d'attention et les enfants savent aussi qu'il leur faudra trouver un endroit où quelqu'un pourra s'occuper de lui. Mais si ce chien n'était pas abandonné ?

Premier volume d'une série qui respire l'enfance, Un nouvel ami est un album qui met en avant l'amitié et l'entraide. Soucieux de bien faire, Lily et ses amis ne manquent pas de ressource pour venir en aide à cet animal esseulé. Ce qui s'apparente à un jeu pour cette petite bande de copain met par ailleurs l'accent sur un phénomène tristement répandu en période estivale : l'abandon des animaux. Si on découvre que ce n'est pas le cas ici, j'ai trouvé l'idée intéressante d'autant qu'ici il s'agit plutôt d'un chien fugueur et coquin qui va réunir la bande à Lily et un nouvel arrivant.

L'amitié est un thème universel qui ravira les jeunes lecteurs, d'autant plus qu'elle est mise en valeur par un énorme chien qui ne manque pas d'affect. Pour ma part j'ai été tout particulièrement séduite par les illustrations noires et blanches qui ajoutent un charme désuet de l'histoire. L'ambiance générale du récit joue sur la nostalgie d'une vie campagnarde dans laquelle les enfants sont plus libres d'aller jouer dehors. La simplicité du format de l'album accroît encore la nostalgie et ancre un peu plus le récit dans l'enfance de part le choix d'un papier proche du papier à dessin au touché doux, les pages sobrement cousues entre elles par un fil noir.
Je remercie Babelio et les Editions Esperluète pour cette bien jolie lecture."

 

"Je remercie Babelio et les Éditions Esperluète pour la découverte de ce livre dans le cadre de la Masse critique consacrée aux livres pour enfants. Cette maison d'édition se singularise par la volonté de créer des livres liant des textes et des graphismes originaux.
Il s'agit du premier titre d'une série de « La bande à Lily » écrit et illustré par Geneviève Casterman. Pour ce petit album à la couverture cartonnée et aux coins arrondis, les dessins sont exécutés au crayon de papier, ils occupent une place prépondérante. Les images regorgent de nombreux détails sur lesquels les jeunes lecteurs peuvent s'arrêter et trouver des éléments qui enrichissent le texte.
C'est l'histoire de trois amis, Lily, Claire et Basile qui ne savent pas quoi faire en ce début de grandes vacances dans leur village au milieu de la campagne. En se promenant, ils vont rencontrer un chien perdu qui va changer le cours de leur journée. Le texte et les dessins sont intemporels. Le village est constitué uniquement de maisons entourées de jardins, les enfants jouent aux jeux de société. Il n'y a ni consoles de jeux, ni télévision.
L'histoire aborde les thèmes de l'amitié, de la relation à un animal, de l'arrivée d'un nouvel enfant dans le village.
Je pense que ce livre s'adresse aux enfants entre 6 et 9 ans. Il a un aspect un peu vintage qui peut dérouter certains enfants. Mais c'est le parti pris de cette maison d'édition qui veut se démarquer par une recherche littéraire et esthétique."

 

"C'est un album illustré, avec des dessins très détaillés tout en nuances de gris. 
On y suis les aventures de "la bande à Lily, trois enfants qui vivent à la campagne dans un petit village où l'on ne s'ennuie presque jamais.
Compatible avec la vision montessori, sans anthropomorphisme, la vie quotidienne d'enfants, les jeux simples, le bon air de la campagne, tout y est! 
Une très jolie découverte, à lire à partir de 3 ans je pense."