Back to Top

Les gestes du jardin

Amandine Marembert textes Valérie Linder dessins

9,90 € • 10,5 x 20 cm • 24 pages • isbn 9782359841299 • août 2020 • collection Cahiers

 

au jardin je vais
des heures et des heures
le temps s’arrête
je rentre boire à la cuisine
il est déjà le temps d’un repas
les mains dans la terre
arrêtent les aiguilles
au cadran solaire

 

Après Les gestes du linge, Amandine Marembert et Valérie Linder explorent ensemble les gestes du jardin.

On retrouve avec plaisir la poésie du quotidien, la transmission familiale, le labeur du potager, la joie simple d’être ensemble les mains dans la terre que ces deux observatrices nous racontent par petites touches impressionnistes...

Le jardin, c’est surtout du travail, mais aussi la joie de la récolte ou la douceur de la rêverie et de la sieste. Le jardin devient alors échappatoire, un lieu hors du temps où les mains prennent le relais et mènent le corps.

Les mots d’Amandine Marembert et les aquarelles de Valérie Linder jouent tout cela et à leur tour transmettent ce bonheur au jour le jour et au fil des saisons.

 

feuilleter un extrait

 

Dans la presse

Cathulu

29 septembre 2020

"Sans ponctuation, sans majuscules, comme un fragment de discours entamé avant et qui se poursuivra plus tard, le texte d'Amandine Marembert raconte Les gestes du jardin. Car le jardin n'a pas de fin et se poursuit à travers les générations ,à travers les gestes transmis, à travers les plantes "de mes grands-parents, de mes parents, divisées pour renaître" mais aussi dans la cohabitation des âges de la vie: 
"piochons ensemble
la petite fille que j'étais à huit ans
dans les rangs du jardin
ma petite fille de dix ans
et moi devenue mère"
Elle souligne les différences ténues entre l'enfance et le présent, s'attache aux sensations, aux gestes qui "s'additionnent sans jamais se retrancher", aux matières, aux plantes, aux "mots tus", à tout ce qui fait la structure, l’épaisseur indicible du jardin et qui est aussi souligné par les illustrations douces et poétiques de Valérie Linder.

Et le poème de se terminer sur une promesse: celles des graines mises en sachets par des petites mains pour le printemps prochain.

Un magnifique objet-livre qui file sur l'étagère des indispensables.

Un grand merci aux Éditions Esperluete qui font un travail formidable."

 

 

 

du même auteur :

mots-clefs :

Poésie
Dessin
Nature
Famille-Filiation
Transmission